Novembre 23, 2021
Da Malacoda
107 visualizzazioni


BEPPE AGLI ARRESTI DOMICILIARI – APPELLO BENEFIT PER SPESE LEGALI!

In carcere dal 21 maggio 2019 per l’operazione Prometeo, il compagno anarchico Beppe è stato assolto il 4 ottobre, insieme a Natascia e Robert, per “insufficienza di prove”. L’accusa principale era quella di “attentato con finalità di terrorismo” per i plichi esplosivi che nel 2017 sono stati inviati ai PM Rinaudo, Sparagna e all’allora capo del DAP Consolo.

Beppe, nonostante l’assoluzione, è rimasto in carcere, poiché condannato in primo grado a 5 anni con l’accusa di aver posizionato nel 2016 una tanica di benzina ad un postamat di Genova. Dal gennaio 2021, dopo vari trasferimenti dal sapore punitivo (sia per lui che per Natascia e Robert), Beppe è stato trasferito nel carcere di Bologna, nella sezione AS3. In seguito all’assoluzione per l’operazione Prometeo è stato “declassificato” e trasferito, sempre alla Dozza, nella sezione universitaria. Da lì ha fatto subito istanza per i domiciliari, velocemente rigettata dalla corte d’appello di Genova con le seguenti motivazioni che il compagno chiedere di condividere:

«[…] osserva che a sostegno della presente istanza è stata addotta la mera considerazione del trascorrere del tempo;

le ragioni che hanno determinato il Giudice di primo grado a disporre le misure in atto non sono venute meno; il reato commesso è molto grave, l’imputato è gravato da un precedente penale non rilevante in astratto ma significativo in relazione al reato contestatogli; nemmeno gli arresti domiciliari, pur in luogo lontano da quello di commissione del reato e tantomeno le altre misure meno afflittive, potrebbero garantire un adeguato controllo a fronte del concreto rischio di reiterazione della condotta illecita, potendo l’imputato rientrare in contatto con soggetti dediti a condotte di ribellione e distruzione o comunque attivarsi personalmente con tale finalità;

nessun rilievo può avere il tempo decorso dall’inizio della limitazione della libertà personale, perché insignificante per la valutazione della pericolosità, come irrilevante è la vicenda relativa alla contestazione del reato di cui all’art. 280 c.p., conclusasi allo stato con sentenza di assoluzione;

è prossima la celebrazione del giudizio di secondo grado (già fissato da questo Presidente, per il quale dovrà essere emesso decreto di citazione a giudizio)».

A seguito del suo trasferimento dall’AS al polo universitario, dopo due anni e mezzo di rimbalzi burocratici tra carcere e istituzioni sanitarie – nonostante le condizioni critiche che gravavano sulla sua salute – ha finalmente ricevuto l’operazione per la quale ha portato avanti scioperi della fame e dell’aria.

Mercoledì 10 novembre si è tenuta l’udienza d’appello ed è stata presentata una nuova istanza di domiciliari, questa volta accolta. Oggi, 13 novembre, Beppe uscirà dal carcere per essere trasferito agli arresti domiciliari con tutte le restrizioni in Sicilia.

Approfittiamo di questo aggiornamento per invitare caldamente tutte e tutti a contribuire alle spese ancora in corso!

Per sostenere le spese dell’operazione Prometeo si può fare riferimento ad entrambi gli IBAN (indicandolo nella causale), mentre per il processo di Genova che vede imputato solo Beppe, va fatto riferimento al secondo IBAN riportato di seguito:

– Postepay evolution
intestata a Vanessa Ferrara
n° 5333 1710 9103 5440
IBAN: IT89U3608105138251086351095
(BIC/SWIFT): PPAYITR1XXX

– Postepay evolution
intestata a Ilaria Benedetta Pasini
n° 5333 1710 8931 9699
IBAN: IT43K3608105138213368613377

A FIANCO DI BEPPE E DI TUTTI I PRIGIONIERI E LE PRIGIONIERE ANARCHICHE!


Beppe aux arrestations domiciliaires (Italie)

Après leur arrestation, le 21 mai 2019, suite à l’opération Prometeo, le compagnon anarchiste Beppe a été acquitté le 4 octobre, avec Natascia et Robert, pour « manque de preuves ». L’accusation principale à leur encontre était « attentat avec finalité de terrorisme », pour les colis piégés qui, en 2017, ont été envoyés aux procureurs Rinaudo et Sparagna et au directeur de l’époque de l’Administration pénitentiaire, Consolo.

Malgré l’acquittement, Beppe est resté en taule, car condamné en première instance à 5 ans, dans un procès pour avoir placé un jerrycan rempli d’essence devant un distributeur de billets de la poste, en 2016, à Gênes. Depuis janvier 2021, après de nombreux transferts à l’allure punitive (ce qui a été le cas aussi pour Natascia et Robert), Beppe a été transféré dans la taule de Bologne, dans la section AS3 [la section de haute surveillance pour les prisonnier.e.s « politiques » ; NdAtt.]. Suite à son acquittement dans le procès Prometeo, il a été « déclassifié » et transféré, toujours à la Dozza, dans la section pour détenus qui suivent des cours à l’université. Une fois là, il a tout de suite fait la demande pour les arrestations domiciliaires, rapidement rejetée par la Court d’appel de Gênes, avec les motivations suivantes, que notre compagnon demande de diffuser :

« […] comme justification de cette demande, seule a été porté la simple considération du temps passé »

« les raisons qui ont motivé le juge du procès en première instance à disposer l’emprisonnement n’ont pas fait défaut ; le délit commis est très grave, l’inculpé a à sa charge une inscription au casier judiciaire qui, bien que théoriquement non pertinente, est néanmoins significative par rapport au délit dont il est accusé ; les arrestations domiciliaires, même dans un endroit éloigné de celui où le délit a été commis, et encore moins d’autres mesures moins contraignantes, ne pourraient pas garantir un contrôle adéquat face au risque concret de réitération du comportement illicite, étant donné que l’inculpé pourrait renouveler ses contacts avec des personnes qui s’adonnent à des conduites de rébellion et de destruction ou en tout cas agir personnellement dans ce but »

« le temps passé depuis le début de la limitation de sa liberté personnelle ne saurait avoir aucune importance, car non significatif pour l’évaluation de sa dangerosité ; de même, l’épisode relatif à son inculpation pour attentat avec finalité de terrorisme, procédure actuellement terminée avec une sentence d’acquittement, est sans importance »

« la date de célébration du procès en appel se rapproche (il a déjà été fixé par le Président de ce tribunal et il devra bientôt y avoir l’assignation à comparaître) ».

A la suite de son transfert de l’AS à la section « universitaire Â», après deux ans et demi de rebondissements bureaucratiques, entre prisons et institutions sanitaires (malgré son état de santé préoccupant), Beppe a enfin pu avoir accès à l’intervention médicale pour laquelle il a mené des grèves de la faim et de promenade.

Mercredi 10 novembre a eu lieu l’audience d’appel pour sa demande de transfert aux arrestations domiciliaires et cette fois elle a été acceptée. Aujourd’hui, 13 novembre, Beppe sortira de prison pour être transféré aux arrestations domiciliaires avec toutes les restrictions, en Sicile.

Nous profitons de ces nouvelles pour inviter chaleureusement tout le monde à participer aux frais de justice, qui sont toujours là !

Pour les frais de l’opération Prometeo, on peut utiliser les deux comptes (en l’indiquant dans l’objet), tandis que pour le procès de Gênes, dans lequel seulement Beppe est inculpé, il faut utiliser le deuxième compte.

Titulaire : Vanessa Ferrara
compte n° 5333 1710 9103 5440
IBAN: IT89U3608105138251086351095
(BIC/SWIFT): PPAYITR1XXX

Titulaire : Ilaria Benedetta Pasini
compte n° 5333 1710 8931 9699
IBAN: IT43K3608105138213368613377

[Depuis attaque.noblogs.org].




Fonte: Malacoda.noblogs.org